Skip to main content

THE RACE TO NET ZERO EMISSIONS

Au cœur des débats et de toutes les préoccupations se trouve le sujet de l’écologie. Une prise de conscience collective qui nous pousse à réduire nos émissions, repenser nos modèles économiques et renverser la vapeur grâce aux énergies propres. Les derniers rapports du GIEC le rappellent, l’urgence est d’arriver à la neutralité carbone et au zéro émission nette d’ici 2050. Les conséquences du réchauffement climatique touchent déjà de 3,3 à 3,6 milliards d'habitants. Environ un milliard de personnes pourraient vivre d'ici 2050 dans des zones côtières menacées par la montée des eaux (source GIEC 2022).

La Tech peut, et doit, fournir des solutions pour résoudre ce défi au plus vite :

Pour atteindre l'objectif "zéro émission nette", il faudrait investir environ 2000 milliards de dollars par an dans la transition énergétique mondiale entre 2022 et 2025, avant d'atteindre plus de 4 100 milliards de dollars par an dans la seconde moitié de la décennie (selon BloombergNEF).

Principaux speakers:

Les conférences de ce track permettront à Céline Alby (Data Science Manager - Axionable), Ellen Moeller (Head of Europe - Watershed), Barbara Belvisi (CEO & Founder - Interstellar Lab), John Jung (President - Energy Vault Solutions), Elliot Grant (Senior Director and Project Lead - X, the moonshot factory), Heike Freund (COO - Marvel Fusion) ou encore Emilie Mouren-Renouard (Director of Innovation - Air Liquide), Julien Villeret (Director of Innovation - EDF), Catherine MacGregor (CEO - Engie) et Gianluca Pisanello (COO - First Light Fusion) de s’interroger sur les solutions qui existent pour réaliser une transition énergétique équitable, l’avènement de la fusion nucléaire, et les problématiques de justice pour le climat. Renaud Dumora (Directeur général adjoint - BNP Paribas) et Marguerite Bérard (Responsable de la banque de détail en France - BNP PARIBAS - La Poste) discuteront de la manière dont les technologies peuvent permettre une finance plus inclusive et durable.

Pour traquer et capturer le CO2, en tant que Low-carbon Partner de Viva Technology 2022, le Groupe EDF et deux de ses startups, Urbanomy et Acteon Farm mettent leurs innovations en action pour réduire l’impact carbone global de l’événement.  

Urbanomy analyse l’empreinte carbone de l'événement et établit un plan d’actions afin d’éviter et réduire au maximum ses émissions de gaz à effet de serre.

Acteon Farm, actuellement accompagné par le programme d’intrapreneuriat EDF Pulse Incubation, contribue au développement de puits de carbone premium et locaux permettant de séquestrer des gaz à effet de serre à hauteur des émissions résiduelles de l’événement. 

 

Les visiteurs de la Porte de Versailles (et en ligne) découvriront aussi les dernières innovations pour favoriser la transition énergétique :

Sur le Low-carbon park EDF, plusieurs startups présenteront des innovations prometteuses  telle que l’espagnole Bioo qui montrera pour la première fois en France ses installations interactives qui transforment la décomposition organique naturelle des plantes en source d’énergie ; Pentaform, startup anglaise, qui viendra révéler l’Abacus, une première mondiale, un ordinateur  portable, entièrement composé de plastique recyclé et qui consomme 75% moins d'électricité qu’un ordinateur classique ; ou dans le Robot Park, Aviant, qui vient de Norvège, propose ses drones pour le transport autonome de marchandise notamment pour la santé. 

Présente à Viva Technology, la Mission French Tech dévoilera mercredi 15 juin les start-up sélectionnées pour la 2e édition du Green20, le programme d’accompagnement dédié aux futurs leaders de la GreenTech en France, qui déploient des innovations de rupture en faveur de la transition écologique.

Sur leurs espaces respectifs, les partenaires de Viva Technology ne seront pas en reste, avec LVMH, qui aura à cœur de présenter des innovations, notamment via la blockchain et les NFT ;​ BNP Paribas présentera, avec les startups de son écosystème, des innovations autour des thématiques de la mobilité de demain et de la Tech et des data au service de la transition écologique, notamment avec Lixo, qui grâce à l’IA conçoit des dispositifs d’analyse des flux de déchets gérés par les collecteurs, centres de tri et recycleurs et Iceberg Data Lab, fintech qui fournit des données de biodiversité aux institutions financières; KPMG accueillera la startup Bioteos qui a développé Oxylon, un puits carbone permettant de purifier l’air ambiant avec des micro-algues ; Google mettra en avant son rover Mineral, créé pour réimaginer l’agriculture. Il scanne les plantes individuelles dans un champ et utilise l'IA et l'apprentissage automatique pour augmenter le rendement et réduire les coûts et l'impact environnemental de la production alimentaire.

Dans le cadre d’un partenariat Air Liquide et Siemens Energy pour la production d'hydrogène renouvelable à grande échelle en Europe, un module industriel de cellules d'électrolyse sera présenté permettant de décomposer l'eau en oxygène et hydrogène, grâce à un courant électrique ; EDF présentera Up Data Solar, un data center alimenté par des panneaux solaires, capable d’alimenter un site internet en énergie verte. ENGIE invente l’énergie de demain et montrera des solutions techniques, numériques, humaines et organisationnelles pour construire le système énergétique bas carbone de demain ; Huawei, pour qui VivaTech est l'occasion de présenter son écosystème de startups et notamment les lauréats du programme Digital InPulse #Green Tech de l'année dernière, parlera également de la manière dont ses propres technologies soutiennent la transition écologique et présentera ses derniers produits de consommation, notamment le scénario Smart Office, tandis que TotalEnergies valorisera sa thématique Tech for better energy au travers de sa Digital Factory et de son accélérateur de startup TotalEnergies ON dédié aux solutions numériques innovantes dans le secteur de l'électricité renouvelable. La Région Ile-de-France viendra avec plusieurs startups dont, pour la première fois, Upcycle, qui crée des solutions professionnelles de compostage de proximité pour les biodéchets ou Auum qui développe de hautes technologies de nettoyage pour faciliter la réutilisation des déchets au quotidien.

Pour nourrir sans polluer ou moins consommer d’eau par exemple, Interstellar Lab, en partenariat avec la NASA et le CNES, dévoilera en première mondiale BioPod, l’une des serres aéroponiques la plus avancée au monde pour un déploiement sur Terre, et sur d’autres planètes dans le futur et La Grangette,  startup française, viendra présenter, pour la première fois en Europe, sa station de culture hydroponique ultra performante pour réinventer l’agriculture en milieu urbain. L’Oréal Water Saver par L’Oréal Professionnel et Gjosa, ou comment économiser l'eau avec une pomme de douche basée sur la technologie des moteurs de fusée, qui réduit la consommation d'eau jusqu'à 61%, soit des milliards de litres d'eau économisés par an. Sur le stand du CNRS, grâce à des unités de production installable sur n’importe quel site, la startup Carboneo recycle à grande échelle le CO2 en matière première à forte valeur ajoutée, tout en diminuant significativement l’empreinte carbone des industries.

Le Groupe Bouygues présentera sur son espace ses avancées sur le béton bas carbone et montrera sa signalétique intelligente Flowell, un système de route intelligente basée sur un système de marquage au sol lumineux et dynamique, piloté à distance.